Dans la ville péruvienne de Cerro de Pasco, Glencore pollue l’eau potable de la population locale et l’expose, en particulier les enfants, à des empoisonnements au plomb. Plus d’informations.

«Lorsque des multinationales comme Glencore polluent des rivières ou détruisent des régions entières, elles doivent rendre des comptes.»

Dick Marty, co-président du comité d’initiative et ex-conseiller aux États PLR

Nos soutiens

  • Dominique de Buman

    Ancien président du Conseil national PDC, Fribourg

  • Alexandre Sacerdoti

    Entrepreneur, Ancien directeur Chocolats Villars

  • Christine Volet

    Armée du Salut, porte-parole

  • Jean Zermatten

    Ancien Président du comité de l'ONU des droits de l'enfant

L’initiative pour des multinationales responsables a été lancée par l’ex-conseiller aux États PLR et procureur Dick Marty avec une vaste coalition de 130 organisations de défense des droits humains et de protection de l’environnement. Aujourd’hui, un grand nombre de dirigeant-e-s d’entreprise et représentant-e-s politiques de tous les partis apportent leur soutien à l’initiative, qui bénéficie par ailleurs de l’appui de la Conférence des Évêques Suisses, de l’Église évangélique réformée de Suisse et de l’Alliance évangélique suisse.

Pourquoi l'initiative pour des multinationales est-elle nécessaire?

Glencore pollue des cours d’eau au Congo et l’air en Zambie, la multinationale suisse du ciment LafargeHolcim met en danger la santé humaine au Nigeria avec ses particules fines et la multinationale bâloise Syngenta vend des pesticides mortels depuis longtemps interdits chez nous.

 

Sans cesse, des multinationales ayant leur siège en Suisse violent les droits humains et ignorent les standards environnementaux minimaux. Elles n’ont généralement aucune conséquence à craindre aujourd’hui, car les pays pauvres sont rarement dotés d’un État de droit fonctionnel et leur population n’a que peu de possibilités de se défendre.

 

L’initiative pour des multinationales responsables exige que les multinationales suisses soient tenues au respect des droits humains et de l’environnement. Pour que les multinationales peu scrupuleuses respectent aussi la nouvelle loi, les infractions doivent avoir des conséquences. Les multinationales doivent donc être tenues responsables des violations de droits humains et des destructions de l’environnement qu’elles commettent. Voilà pourquoi l’initiative pour des multinationales responsables est nécessaire.

Des substances chimiques polluent les champs entourant un gisement pétrolier de Glencore au Tchad. En conséquence, enfants et adultes souffrent de cloques de plusieurs centimètres de large. Plus d’informations.

Participer

Contrairement au lobby des multinationales, nous n’avons pas un budget de plusieurs millions. En revanche, nous pouvons compter sur des dizaines de milliers de citoyennes et citoyens qui s’engagent activement pour l’initiative. Pour nous soutenir, vous pouvez : écrire des cartes postales, commander un drapeau à suspendre, faire un don à l’initiative ou rejoindre l’un des quelque 450 comités locaux. Un immense merci pour votre soutien !

Cliquez ici pour accéder à l’actualité, aux communiqués de presse et à l’espace téléchargement.