Le soutien progresse : le PBD, le PEV, les JDC, les JVL et divers partis cantonaux recommandent de voter OUI

16.09.2020

Durant le mois écoulé, de nombreux partis ont déterminé leurs mots d’ordre pour les votations du 29 novembre 2020. La situation est de plus en plus claire : pour le PBD, le PEV, les JVL, le PS et les Verts, les exigences de l’initiative pour des multinationales responsables sont une évidence.

La Suisse votera fin novembre sur l’initiative pour des multinationales responsables. Celle-ci demande que les multinationales comme Syngenta ou Glencore soient tenues responsables lorsqu’elles violent les standards environnementaux internationaux ou les droits humains. Certains partis ont déjà adopté leur mot d’ordre dans ce sens.
C’est à l’unanimité que le Comité de parti du PEV a décidé de dire OUI à l’initiative pour des multinationales responsables, puisque l’entrepreneuriat éthique est l’un des thèmes centraux du PEV.

En outre, les délégués du PBD Suisse se sont exprimés en faveur de l’initiative pour des multinationales responsables lors de leur assemblée des délégués du 5 septembre dernier, après une prise de parole engagée de l’ancienne conseillère nationale et membre du comité bourgeois pour des multinationales responsables Rosmarie Quadranti.

Le même jour, les Jeunes vert’libéraux Suisses ont voté durant leur assemblée des membres pour un OUI clair à davantage de responsabilité de la part des multinationales. Pour les JVL, il faut que les multinationales rendent des comptes sur les dommages qu’elles causent à l’environnement et les droits humains qu’elles transgressent.
Les premières sections cantonales du parti des Verts libéraux se sont également prononcées en faveur de l’initiative pour des multinationales responsables. C’est ainsi que le PVL du canton de Lucerne et le PVL du canton de Vaud ont adopté respectivement le 28 août et le 3 septembre un OUI à l’initiative. Pour Roland Fischer, conseiller national et membre du comité bourgeois, adopter l’initiative empêchera les multinationales qui endommagent l’environnement et violent les droits humains de générer ainsi des avantages concurrentiels par rapport aux entreprises qui travaillent consciencieusement. Le PVL Bâle-Campagne a pris une décision semblable. Le PVL Suisse votera son mot d’ordre lors de son assemblée des délégués le 17 octobre.
Pour leur part, les délégués des JDC Suisse ont approuvé l’initiative pour des multinationales responsables le 19 septembre. Dans leur communiqué de presse, les partisans de l’initiative critiquent le fait que les dirigeants des grandes multinationales attachent plus d’importance au profit qu’à la protection des droits humains et de l’environnement, même si leurs activités entrent en conflit avec les droits humains.
Les recommandations de vote du PS et des Verts sont encore en suspens. Leurs assemblées des délégués se tiendront en octobre, mais on sait que ces deux partis ont soutenu l’initiative durant la phase de récolte des signatures.

 

Comité bourgeois pour des multinationales responsables

Plus de 300 membres du PBD, PDC, PEV, Verts libéraux, PLR et UDC s’engagent dans le comité bourgeois pour des multinationales responsables. Pour tous, il est évident que les multinationales ayant leur siège en Suisse doivent respecter les droits humains et les standards environnementaux dans le monde entier.

Plus d'actualités :

Toutes les actualités ici :