Nouveau sondage : le soutien augmente encore

22.05.2020

Un sondage réalisé entre le 5 et le 12 mai le montre : aujourd'hui, 78% des citoyennes et citoyens voteraient Oui à l'initiative pour des multinationales responsables. Mise à jour du 28.05 : contextualisation des résultats du sondage des opposants.

Mise à jour du 28 mai 2020 – Sondage des adversaires
Le journal Blick (en ligne) a publié aujourd’hui un sondage des adversaires commandé par Swissmem, réalisé par le même institut de recherche (LINK) que le nôtre mais qui parvient à d’autres résultats. Au lieu de 78 %, le soutien à l’initiative dans ce sondage se monte à 46 %, et de plus, ce qui est crucial, 30 % des personnes interrogées indiquent que leur avis n’est pas encore fait. Dans le briefing qui présente l’initiative pour des multinationales responsables, Swissmem affirme que le sondage commandé par l’initiative est tendancieux car il se concentre exclusivement sur les objectifs de l’initiative.

 

Lisons cela attentivement. Dans notre sondage, nous posions la question de la façon suivante : « L’initiative pour des multinationales responsables vise à obliger les multinationales basées en Suisse qui ont des activités à l’étranger à respecter les droits humains et l’environnement aussi à l’étranger. – Si un vote sur l’initiative pour des multinationales responsables devait avoir lieu le week-end prochain, seriez-vous… certainement pour, plutôt pour, indécis, plutôt contre, certainement contre ? »

 

Swissmem a expliqué l’initiative de la manière suivante :
« L’initiative pour des multinationales responsables, appelée aussi initiative sur la responsabilité des entreprises, vise à réglementer le respect des droits humains et des standards environnementaux par les entreprises suisses à l’étranger. Désormais, les entreprises suisses doivent répondre tant de leurs propres activités que de celles de leurs fournisseurs éventuels dans le monde entier s’il y a violation des droits humains ou des standards environnementaux. Ainsi, les entreprises suisses peuvent être poursuivies en Suisse pour leurs activités à l’étranger. Le Conseil fédéral, le Conseil national et le Conseil des États rejettent l’initiative. Si la votation populaire sur l’initiative pour des multinationales responsables avait lieu demain, que voteriez-vous ? »


Fort soutien à l’instrument de la responsabilité civile
L’initiative est donc faussement présentée par les opposants : elle ne concerne ainsi pas les PME mais les multinationales et la responsabilité civile se limite aux entreprises contrôlées (pas les fournisseurs). Néanmoins, ils affirment que le soutien est plus faible dans leur sondage car celui-ci « mentionne la clause de responsabilité civile contenue dans l’initiative ». C’est bel et bien le contraire : l’initiative pour des multinationales responsables a justement sondé à plusieurs reprises l’instrument de la responsabilité civile et le soutien se monte également à chaque fois à des taux avoisinant les 77 %.

 

— 22.05.2020 —
Le soutien à l’initiative pour des multinationales responsables continue de croître
La crise actuelle frappe durement de nombreuses personnes. Les conséquences pour la politique économique sont encore difficilement prévisibles aujourd’hui. Pour de larges cercles, cependant, il est évident que la reconstruction de l’économie doit être durable. Par exemple, les PDG de grandes entreprises internationales telles que l’Oréal, H&M ou Unilever appellent à une « relance verte » dans une déclaration commune avec des décideurs politiques et des parties prenantes : selon cette déclaration, le projet de reconstruction économique doit être socialement et écologiquement durable. Des règles pour les multinationales concernant le respect des droits humains fondamentaux et des normes environnementales en sont la base. Cela se reflète également dans l’annonce du commissaire européen chargé de la justice, qui a déclaré qu’il veillerait désormais à ce que des règles et des sanctions plus efficaces soient rapidement appliquées dans le domaine de la responsabilité des multinationales dans le cadre du « Green Deal européen ». L’UE souhaite ainsi renforcer à la fois la durabilité et la résistance à la crise des chaînes d’approvisionnement mondiales. En attendant, le soutien à notre cause continue de croître en Suisse.

 

78 % des citoyen-ne-s voteraient OUI aujourd’hui
Les chiffres du sondage effectué entre le 5 et le 12 mai le montrent : aujourd’hui, 78 % des citoyennes et citoyens voteraient en faveur de l’initiative pour des multinationales responsables. Cela signifie que le taux d’approbation reste constant par rapport aux résultats de février, et le pourcentage de celles et ceux qui sont déjà certains de leur vote passe même de 40 à 43 %. Si l’on regarde l’évolution sur les deux dernières années, les sondages montrent que l’approbation a augmenté de façon continue (voir graphique ci-dessous). Dick Marty, ancien conseiller aux États PLR et co-président du comité d’initiative, commente cette tendance : « La dernière enquête montre que nous pouvons être optimistes. Cela ne me surprend pas, car notre initiative vise une évidence. Lorsque des multinationales polluent l’eau potable ou détruisent des régions entières, elles doivent rendre des comptes. »

Entre le 5 et le 12 mai, l’Institut LINK a mené une enquête représentative pour l’initiative pour des multinationales responsables auprès des votantes et votants. Les questions posées ont été élaborées par nos soins.

Un soutien élevé grâce à d’innombrables bénévoles engagés
Ce large soutien se reflète dans l’engagement de milliers de bénévoles. Dans plus de 300 comités locaux, de Sierre à Bernex et d’Estavayer à Bulle, les jeunes et les moins jeunes s’engagent ensemble. Pendant la crise, beaucoup d’entre eux ont commencé à téléphoner à d’autres soutiens de l’initiative dans leur quartier pour les inciter à accrocher un drapeau aux couleurs de l’initiative. On peut déjà voir plus de 45’000 drapeaux aux fenêtres et balcons dans toute la Suisse : www.initiative-multinationales.ch/comites-locaux/

 

Une évidence pour les entrepreneur-e-s

Le directeur des librairies Payot, Pascal Vandenberghe, le directeur des chaussures Aeschbach, Sébastien Aeschbach, ou encore le fondateur d’Infomaniak, Boris Siegenthaler, ont tous une chose en commun : ensemble, ils s’engagent dans le comité  « Économie pour des entreprises responsables » composé de plus de 180 entrepreneurs. Pour eux, il est clair que « des pratiques d’affaires responsables font partie de l’ADN de la Suisse. Cela doit aussi s’appliquer aux grandes multinationales. Les mauvaises élèves doivent rendre des comptes, lorsqu’elles recourent au travail des enfants ou contaminent des rivières. »
www.entreprises-responsables.ch

 

Large soutien politique

L’initiative pour des multinationales responsables est soutenue par des politicien-ne-s de tous partis. 180 politicien-ne-s du PBD, PLR, PVL et PDC s’engagent au sein du « Comité bourgeois pour des multinationales responsables » et apparaissent régulièrement dans les médias, par exemple à travers des annonces publicitaires. Marc-André Nardin (PLR/NE), Yves Christen (PLR/VD), Anne Seydoux-Christe (PDC/JU) ou encore Gilles Petitpierre (PLR/GE) font par exemple partie de ce comité. Pour eux, il est clair que liberté et responsabilité vont de pair : « Notre ordre économique libéral ne peut fonctionner que si les multinationales se conforment aux règles élémentaires de l’État de droit. »
www.comite-bourgeois.ch

 

Coalition oecuménique pour la préservation de la création
L’Église évangélique réformée de Suisse, la Conférence des Évêques suisses, mais aussi l’Alliance évangélique suisse et l’Association des Églises libres de Suisse s’engagent en faveur de l’initiative pour des multinationales responsables. Aux côtés d’organisations telles que l’Armée du Salut, World Vision, Pain pour le Prochain ou Action de Carême, ils sont conscients que « l’initiative repose sur deux préoccupations centrales du message biblique et de la foi chrétienne : la préservation de la création et l’amour du prochain. En tant qu’Église, il nous apparaît donc évident de soutenir les préoccupations de l’initiative pour des multinationales responsables. »
www.eglisespourmultinationalesresponsables.ch/

Plus d'actualités :

Toutes les actualités ici :