Pas de muselière pour les Églises

08.04.2021

Le Tribunal fédéral classe les recours en matière de droit de vote contre l'engagement des Églises pour l’initiative multinationales responsables. Le fait que les Églises s'expriment sur des questions éthiques fondamentales et participe aux débats publics fait partie d'une démocratie vivante.

En novembre, des représentant-e-s des Jeunes PLR avaient déposé des recours en matière de droit de vote contre l’engagement des Églises pour l’initiative multinationales responsables. La demande des opposant-e-s à l’initiative : les Églises ne devraient pas être autorisées à faire campagne pour plus de responsabilité des multinationales. Le Tribunal fédéral a classé ces recours en les déclarant sans objet.

 

Lors de la campagne sur l’initiative pour des multinationales responsables, plus de 700 paroisses s’étaient engagées pour demander que les multinationales soient tenues responsables des violations des droits humains et de destructions de l’environnement. L’engagement en faveur de la préservation de la création et de la protection des plus faibles fait partie des missions de l’Église. Dans une démocratie vivante et diversifiée, il est évident que l’Église s’exprime aussi sur les questions politiques et participe aux débats publics. La tentative de la museler ne témoigne pas d’une grande confiance dans la démocratie et dans les citoyens. L’initiative pour des multinationales responsables et la plateforme « Églises pour des multinationales responsables » saluent la décision du Tribunal fédéral.

Plus de communiqués de presse :

Tous les communiqués de presse ici :