Empoisonnements à l’arsenic par l’extraction de cuivre sur mandat de la multinationale suisse IXM

La multinationale suisse IXM fait traiter en Namibie du minerai de cuivre à forte teneur en arsenic. Les déchets sont stockés dans des sacs de sucre à l'air libre, mettant ainsi en danger la santé des habitant-e-s.

La multinationale suisse IXM expédie du cuivre bulgare en Namibie pour le traiter avant de l’exporter dans le monde entier. Pourquoi une telle logistique ? Parce que le traitement du minerai de cuivre très riche en arsenic est interdit dans la plupart des pays. En effet, l’arsenic toxique même en très faible quantité, représente un danger pour l’être humain et l’environnement.

 

Les prescriptions sont toutefois extrêmement laxistes dans la ville de Tsumeb, en Namibie, où se trouve la fonderie : les déchets d’arsenic provenant du traitement du cuivre sont stockés dans des sacs de sucre, mettant en danger la santé des habitantes et des habitants.

 

Responsabilité de la multinationale suisse IXM

Située à quelques centaines de mètres seulement de zones résidentielles et d’une école, la décharge d’arsenic à ciel ouvert est gigantesque : environ 126’000 tonnes de déchets sont déjà exposés aux intempéries. Le volume atteindra jusqu’à 350’000 tonnes lorsque la mine de cuivre bulgare sera épuisée. C’est la multinationale suisse IXM qui porte la responsabilité de ces pratiques irresponsables. En effet, elle dispose du contrôle économique sur place en raison des contrats d’achat exclusifs dont elle bénéficie.

 

Violation des normes environnementales et des droits comme modèle d’affaires
Des analyses d’échantillons de sol et d’eau effectuées à Tsumeb affichent des taux d’arsenic, de plomb et de cadmium au-dessus des valeurs limites de l’OMS. Des recherches sur place ont en outre démontré qu’un grand nombre d’anciens collaborateurs actifs entre 2010 et 2016 dans la fonderie sont morts du cancer. Selon les déclarations des médecins, il faut en rechercher la cause dans la charge excessive d’arsenic.

 

 

Informations détaillées :

 

Reportages (en allemand) :

Cela change avec l'initiative :

L’initiative pour des multinationales responsables exige que les multinationales qui ont leur siège en Suisse rendent des comptes pour leurs activités commerciales sans scrupule. Si elle était adoptée, IXM devrait veiller à ce que les êtres humains et l’environnement n’aient plus à supporter d’empoisonnement à l’arsenic. En l’absence d’amélioration, les personnes concernées pourraient demander réparation à IXM en Suisse pour les dommages subis.

Plus d'exemples:

Tous les exemples ici

Des adolescents triment dans une mine de Glencore

Dans une mine de zinc, de plomb et d’argent exploitée par une filiale de Glencore à Porco en Bolivie, des accidents mortels surviennent régulièrement ; les environs sont pollués ; des adolescents triment dans les galeries ; les plus jeunes ont à peine onze ans.

En savoir plus