LafargeHolcim met en danger la santé de tout un village

À côté du village d’Ewekoro, au Nigeria, la multinationale suisse LafargeHolcim exploite une cimenterie. Il y a de la poussière partout : sur les toits, dans les maisons, sur les champs. Selon les médecins, les habitant-e-s souffrent de dommages au foie, aux poumons et à la rate.

La fabrique de ciment de LafargeHolcim à Ewekoro

À Ewekoro, dans l’extrême sud ouest du Nigeria, la filiale de LafargeHolcim exploite une grande cimenterie, la Wapco-Lafarge Ewekoro Cement Plant I & II, ainsi que la carrière de calcaire y attenant.

 

Cette filiale est contrôlée par le géant franco-suisse du ciment LafargeHolcim, dont le siège se trouve à Rapperswil-Jona (Saint-Gall).

Source: Google-Maps

 

Dans le village, la charge de particules fines est extrêmement élevée. En raison de la production de ciment à l’usine et aussi des explosions dans la carrière proche, la poussière de ciment se dépose partout. Sur le sol, sur les toits des maisons et sur leurs parois. Même les vêtements mis à sécher sont rapidement plein de poussière.

Shakiratu Ologunebi Babalola fait état de problèmes gravissimes

Les particules nocives tombent également dans l’eau que les habitant-e-s utilisent comme eau potable et de cuisson. Ceux-ci sont exposés jour après jour à cette charge de particules. Avec le temps, nombre d’entre eux souffrent de dommages à la santé irréversibles : difficultés respiratoires, lésions du foie, des poumons ou de la rate, et maladies des yeux.

 

 

Vidéo de 2 minutes avec des témoignages d’habitant-e-s d’Ewekoro

Plus d'exemples:

Tous les exemples ici

Des adolescents triment dans une mine de Glencore

Dans une mine de zinc, de plomb et d’argent exploitée par une filiale de Glencore à Porco en Bolivie, des accidents mortels surviennent régulièrement ; les environs sont pollués ; des adolescents triment dans les galeries ; les plus jeunes ont à peine onze ans.

En savoir plus