Des exportations suisses de pesticides empoisonnent des paysans indiens

L’année passée dans le district d’Inde centrale Yavatmal, des centaines de paysans et travailleurs agricoles ont été empoisonnés en l’espace de quelques semaines en pulvérisant des pesticides sur leurs champs de coton.

Plus de vingt d’entre eux sont décédés. L’un des insecticides responsable de cette vague de décès provient de Suisse: en 2017, Syngenta a exporté 126,5 tonnes de la substance active diafenthiuron depuis la Suisse, dont 75 tonnes en direction de l’Inde. Cette substance est utilisée par Syngenta pour le pesticide Polo. Ce dernier est depuis longtemps interdit ici en raison de sa dangerosité pour la santé et l’environnement.

Les recherches de Public Eye sur la vague d’empoisonnements en Inde sont en ligne ici : www.exportationstoxiques.publiceye.ch

Cela change avec l'initiative :

Avec l’initiative, Syngenta serait contrainte d’identifier les risques en termes de droits humains et d’environnement dans leurs pratiques commerciales, et à prendre des mesures appropriées. En ce qui concerne l’utilisation de ces pesticides toxiques dans un contexte tel que celui de Yavatmal, la multinationale ne pourrait qu’y mettre un terme, car ainsi que le montre le reportage, une utilisation sans danger de ce produit ne peut être assurée. L’entreprise devrait donc cesser sa commercialisation.

Plus de scandales :

Tous les scandales ici :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations.

Les paramètres des cookies sur ce site Web sont réglés sur "Autoriser les cookies" afin d'offrir la meilleure expérience de navigation. Si vous utilisez ce site Web sans modifier les paramètres des cookies ou cliquez sur "Accepter", vous indiquez votre approbation.

Fermer