Glencore pollue l’eau en Colombie

Cela fait plusieurs années que Glencore est l’un des trois principaux actionnaires de la mine de charbon El Cerrejón. La mine avec ses quinze bassins de sédimentation, pollue le fleuve Ranchería.

Cela fait plusieurs années que Glencore est l’un des trois principaux actionnaires de la mine de charbon El Cerrejón. L’exploitation minière à ciel ouvert a entraîné des déplacements forcés de communautés locales, les privant ainsi de leurs moyens de subsistance. Le département entier fait face à une pénurie d’eau à cause de l’industrie minière. L’organisation non-gouvernementale Indepaz a mené une enquête en juin 2018 afin d’évaluer les risques au niveau environnemental et sanitaire dans cette région minière. Les résultats sont sans appel : la mine Cerrejón, avec ses quinze bassins de sédimentation, pollue le fleuve Ranchería. Les concentrations en métaux lourds dans l’eau dépassent clairement les valeurs limites autorisées en Colombie. Ce fleuve approvisionne près de 450‘000 personnes en eau, et sa contamination rend malade hommes et animaux.

Cela change avec l'initiative :

Avec l’initiative, Glencore serait contrainte de s’engager à ce qu’aucune eau contaminée issue de la mine Cerrejòn ne parvienne dans le fleuve Ranchería, et à ce que les bassins de sédimentation soient pourvus d’installations de traitement. De plus, Glencore devrait s’assurer que les populations contraintes à un déplacement soient dédommagées, et aient à nouveau accès à l’eau potable.

Plus de scandales :

Tous les scandales ici :

Syngenta: herbicide mortel

Syngenta vend du Paraquat dans plusieurs pays en développement, alors même qu’elle sait que ce pesticide controversé ne peut pas y être utilisé d’une manière adéquate.

En savoir plus

Valcambi achète de l’or produit par des enfants

Une raffinerie tessinoise importe de l'or en provenance du Togo. Seul problème : le Togo n'est pas producteur d'or. Le métal provient en réalité du Burkina Faso, où les conditions de travail dans les mines sont atroces. Près de la moitié des mineurs sont des enfants.

En savoir plus

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations.

Les paramètres des cookies sur ce site Web sont réglés sur "Autoriser les cookies" afin d'offrir la meilleure expérience de navigation. Si vous utilisez ce site Web sans modifier les paramètres des cookies ou cliquez sur "Accepter", vous indiquez votre approbation.

Fermer