Glencore est responsable de graves lésions de la peau au Tchad

Une recherche a rapporté que Glencore avait provoqué une catastrophe environnementale au Tchad : des produits chimiques issus d’une installation pétrolière ont contaminé une rivière, causant des cloques larges de plusieurs centimètres sur la peau d’enfants comme d’adultes.

Des bassins d’épuration utilisés dans la production de pétrole de Glencore étaient mal conçus

Glencore exploite un champ pétrolifère à l’extrême sud du Tchad. Les eaux usées toxiques provenant de la production pétrolière sont stockées dans un grand bassin d’épuration. Bien que les barrages faits de terre n’aient été installés qu’un an auparavant dans le bassin, ils ne sont pas adaptés à la saison des pluies.

 

En septembre 2018, c’est la catastrophe : le barrage se rompt et l’eau contaminée empoisonne la rivière Nya Pende. La rivière est utilisée par la population rurale pour se baigner, pêcher, se laver et abreuver les animaux.

 

Le lendemain de la rupture du barrage, une réunion publique est organisée avec des représentants de Glencore. La multinationale des matières premières y affirme que l’eau de la rivière peut encore être consommée sans danger.

 

Des conséquences dramatiques pour les habitant-e-s et l’environnement

Plus de 50 personnes du village voisin font état de problèmes de santé. Les enfants comme les adultes décrivent qu’après s’être lavés dans la rivière, ils voient flou et souffrent par la suite de douleurs. Certains ont des cloques de plusieurs centimètres sur la peau. Les chèvres, les vaches, les porcs et les moutons meurent soudainement.

 

Ce n’est que grâce aux recherches de l’organisation britannique «Raid» que ces événements scandaleux sont révélés.

 

À nos yeux, il est clair que Glencore devrait à l’avenir rendre des comptes lorsqu’elle pollue une rivière par négligence. C’est exactement ce que demande l’initiative pour des multinationales responsables.

 

Autres informations

Plus de scandales :

Tous les scandales ici :

Nuages de dioxyde de soufre en Zambie

Un reportage de la télévision suisse alémanique de 2019 fait état d’une situation choquante : depuis presque 20 ans, les émanations de dioxyde de soufre d’une mine de cuivre de Glencore en Zambie entraînent une sévère pollution de l’air.

En savoir plus

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations.

Les paramètres des cookies sur ce site Web sont réglés sur "Autoriser les cookies" afin d'offrir la meilleure expérience de navigation. Si vous utilisez ce site Web sans modifier les paramètres des cookies ou cliquez sur "Accepter", vous indiquez votre approbation. Plus d'informations sur les outils utilisés.

Fermer